LA CLA : Classe d’Accueil à Aimé Césaire

Qu’est-ce que la CLA ?
A qui est-elle destinée ?
Comment fonctionne- t- elle ?

L’affectation

  • Les élèves primo-arrivants (arrivant directement de l’étranger) passent tous un test à l’Inspection Académique pour vérifier leur niveau en français et en mathématiques, dans un lieu que l’on nomme la cellule d’accueil.
  • A la suite de ce test se décide leur affectation en collège de secteur, en CLA (classe d’accueil), en SL (Soutien Linguistique) ou en NSA (structure pour élèves Non Scolarisés Antérieurement, donc non ou peu alphabétisés).
  • Il se passe à peu près 10 jours entre le test et l’affectation.

La CLA : elle est réservée aux élèves parlant très peu ou pas du tout français. Les élèves peuvent y avoir des cours de français intensifs (jusqu’à 10h par semaine) Elle dure un an à partir de la date d’arrivée de l’élève.
Le SL : il peut être pour les anciens élèves de CLA. Ils ont alors droit à un an de SL. Il peut aussi être pour des élèves parfaitement francophones (aux Ulis, ce sont souvent des élèves originaires du continent africain) mais rencontrant beaucoup de difficultés à l’écrit du fait d’interférences avec leur langue maternelle.
La NSA : il y en a 2 pour tout le département de l’Essonne (24 places en tout !). C’est pourquoi il arrive que certains élèves arrivent chez nous en ayant été peu alphabétisés. En effet, il est difficile de demander à un élève ne sachant pas lire et parlant mal français de prendre deux bus et un RER deux fois par jour…

L’accueil au collège

  • Les élèves viennent s’inscrire avec leur lettre de l’Inspection. Les professeurs en charge de la CLA (professeurs de Français) les rencontrent et leur font passer des tests sur ces 15 jours, mais ils ne vont pas tout de suite en CLA ou en SL. Ils restent dans leur classe de rattachement pendant deux semaines afin qu’ils puissent y nouer des contacts.
  • Ils reçoivent à la fin de cette quinzaine leur emploi du temps en CLA ou en SL, modulé en fonction de l’emploi du temps de la classe de rattachement et de leurs besoins linguistiques, bien sûr.